Les Jaham : Vendéen ou Normand ?

Vendée – Normandie – Saint Christophe – Martinique

Jean Jeham dict Verprey, parti de Saint Mars en Poitou Vicomté de Mallion ( Saint Mars La Réorthe près de Mauléon), est arrivé au Havre pour s’embarquer à destination de Saint Christophe (1635). Nous le retrouvons ensuite installé à la Martinique dès le tout début de la colonisation. Sa sœur, Guillemette Jaham est restée en Vendée, mais son fils Pierre Buillet a quitté La Flocellière en Vendée pour rejoindre son oncle à la Martinique et s’y marié.

la-flocelliere-chateau-origine

Les vestiges du château d’origine de La Flocellière

Connu sous le nom  de Jean Jaham de Vertpré, sa descendance  est nombreuse dont une partie illustre  comprend  des familles princières et têtes couronnées d’Europe.

L’origine du nom “Jaham” n’est pas clairement établi avant l’établissement à la Martinique. Était-ce “Jeham”, “Jaham”,”Jahan”, “Jahanne” ou “Graham” ? Était-ce “Verprey” ou “Vertpré” ? Nous n’avons

port-ville-du-havre

C’est le port qui a donné naissance ensuite à la ville du Havre

pas retrouvé trace de document en France entre 1550 et 1650 concernant Jean ou sa sœur Guillemette. Ce n’est qu’au Havre, lors de son embarquement, et à la Martinique, où il a été un personnage important, que l’orthographe “Jaham” s’est finalement imposé.

barqueXVII

Barque XVII°

Après des recherches faites en Vendée, puis en Normandie aux Archives Départementales de Rouen pour photographier l’original des documents de 1635 concernant le voyage du Don de Dieu Florissant

et , avec l’aide de Philippe et Bernadette Rossignol de Généalogie et Histoire de la Caraïbe [ GHC }, nous avons fait deux découvertes importantes en décembre 2010  :

Jean Jaham de Vertpré s’était  engagé vis à vis de la Compagnie de Saint Christophe, il allait s’installer aux Antilles avec comme seules obligations de payer des taxes et impôts à la Compagnie et de participer à la défense de l’île. Ce point est une découverte récente et importante

compagnie-st-christophe

Saint Christophe la toute première colonie française aux Antilles

Jean Jaham de Vertpré et son homme sont les deux  seuls à ne pas être domiciliés de la ville du Havre de Grâce (Le Havre) ou de ses environs proches embarqués sur la barque “Le Don de Dieu florissant”..Il s’agit là d’une constatation très importante qui nous interpelle. Quels liens avaient Jean Jaham de Vertpré avec ces Normands ? Voici une énigme à éclaircir.

 

Les commentaires sont fermés.